18/11/2010

Astérix est juif ;-)

Dossier - Astérix, à 100% Juif !

Astérix, de père juif,
René Goscinny (juif de sensibilité judaïque de par ses origines rabbiniques et éditoriales) fête
les 50 ans* de sa conception, 325 millions d'albums vendus depuis 1961, dans 107 langues
dont l’Hébreu. Point besoin de prélevements d'ADN du jeune gaulois pour prouver ses
connotations juives, ainsi que celles de ses amis et du village tout entier...
A cet effet, nous suffiront, les déclarations que nous a fournies sa sympathique fille,
romancière de talent, Anne, ainsi que les multiples indices dont son père aura émaillé les
caractéristiques de son oeuvre.

*L'Hommage à Astérix :
- Expo du 28 octobre au 3 janvier au Musée de Cluny, qui présente pour la 1ère fois des
planches originales d'Uderzo face aux scénarios tapés à la machine de Goscinny.
- 29 octobre, anniversaire de la naissance d'Astérix, "Les Gaulois envahissent Lutèce" au
centre de Paris dans 10 sites : Ile de la Cité, Champs de Mars, Concorde...
- La Poste émet un timbre anniversaire (photo) des personnages dès le 2 décembre.
- Vidéo de la Patrouille de France dessinant Astérix dans le ciel cliquez Video
- Université ParisVIII à Bobigny : colloques, hommages, expos sur le campus.
- Au Théâtre des Champs-Elysées, "Le tour de Gaule musical d'Astérix".
- Le Festival BD "Quai des bulles" de Saint-Malo inclut une expo consacrée à Astérix.
- Uderzo a publié une édition ‘Collector’ placé sous le signe de ses origines juives. Suivant
le désir d'Anne, sa fille et gardienne de son œuvre, les bénéfices des ventes de cet ouvrage
sont reversés à une association caritative juive, Ohr Hanna.


asterix-obelix.gif1.1 Origines Juives de Goscinny

René Goscinny, d'origine juive polonaise né à Paris en 26, et Uderzo, dessinateur fils
d'immigrés italiens, furent encouragés par 'Pilote' à créer un personnage populaire et posèrent
en quelques heures les bases de la série. L'un des auteurs français les plus lus au monde (500
millions ex.), il a écrit ‘le Petit Nicolas’, Iznogoud, Lucky Luke…
- a) Son père - Stanislaw Sim’ha, chimiste de Varsovie et franc-maçon - est le petit-fils du
Rabbin Abraham Goscinny de Varsovie

- b) Sa mère, Anna, est
la fille d’Abraham Beresniak*, auteur du dictionnaire Yiddish : Hébreu (Paris 1939) et dont
l'imprimerie éditait les principaux journaux parisiens russes et Yiddish (le quotidien ‘Parizer
Journal’, l’hebdomadaire ‘Leste Nayess’, le ‘Parizer Yiddish') - *en photo avec Solyenitzine -
. Son imprimerie résiste pendant l’occupation, avant une fatale dénonciation qui fera périr
l’essentiel de la famille maternelle de René dans la Shoah.
Les parents de René, trouvent par chance du travail à Buenos Aires dès 28, bien avant
la Shoah. C’est donc en Argentine que René sera élevé, perdant son père à l’âge de 17 ans et
sa famille maternelle dans la Shoah. Il rejoint la France en 51 après un passage fort difficile
à New York où, fou de dessin, il dessine dans Mad notamment, jusqu’à rencontrer Morris
pour Lucky Luke. Il crée de nombreux personnages avec Uderzo puis le Petit Nicolas avant
de trouver le succès avec Pilote en 59 (33 ans) et avec Astérix.
.
1.2 Anne Goscinny raconte le Judaïsme de son père
Sa fille unique, Anne, née en 68, se passionne pour le judaïsme. En 2002, elle publie son 1er
roman «Le bureau des solitudes». Dans «Le père éternel», son 3ème ouvrage, elle frôle avec
humour les drames et se démène avec le deuil. Epaulée par son mari et par ses enfants, Simon
et Salomé, elle avoue se comporter en «Yiddish Mame».

Récit de Anne :
La belle vie familiale de Goscinny
"Mon père s’était marié tard, à 41 ans avec Gilberte Pollaro-Millo, 17 ans plus jeune
que lui. Ils ont vécu un vrai bonheur pendant 9 ans! L’année avant son décès, on diagnostique
un cancer à ma mère, presque un verdict de mort : fou d’inquiétude, son cœur a lâché l’année
d’après. Ma mère lui aura survécu 17 ans, mais, comme lui, elle est décédée en 94, à 51 ans.
Sa mort est une plaie béante dont je ne peux parler sans larmes. Uderzo, vrai dépositaire de
l’esprit, a fait vivre Astérix, avec ma totale reconnaissance.
Mon père est mort subitement d’une crise cardiaque le 5 novembre 1977, j’avais 9 ans.
Je n’ai lu “Astérix” qu’après sa mort, lors d’un voyage en Israël, chez des amis dont c’était le

seul livre en français. J’avais un sentiment étrange : je riais car c’était drôle, et j’étais émue,
car pour retrouver mon père, il me fallait tourner les pages de ses livres.

Goscinny, un vrai père Juif
Il était drôle en public, angoissé dans l’intimité. Il mettait en scène des contes avec un
don pour imiter le ‘Petit Chaperon Rouge’, et la grand-mère à l'accent Yiddish.
Les mains dans le dos, il déambulait, disant “Je ne fais pas rien, je cherche des idées !”
L’identité juive était forte même si on ne pratiquait pas : le dîner du vendredi était
important ; notre dernier voyage en famille fut en Israël. C’était la 1ère fois pour mon père ; il
a mis sa kippa devant le ‘Mur des Lamentations’ et je l’ai vu y glisser un papier pour notre
bonne santé. J’ai senti que ces pierres prenaient un peu du poids qu’il portait.
Mon père, d’une famille ashkénaze, a transmis une fidélité sincère à la tradition.
Apprendre la langue sacrée compte : l’hébreu me permet de vivre adulte, les émotions que
l’on ressent à cinq ans, lorsque les signes que l’on décrypte prennent un sens. Les règles de
grammaire en hébreu ne sont pas éloignées de la philosophie ou de la religion.
Anne Goscinny et la Mémoire
Chez moi, se trouve un tableau généalogique, orné de photos. D’un côté, une galerie
d’aristocrates du Limousin. De l’autre, quelques images seulement car photos et êtres ont
disparu dans les tourmentes. Parmi eux, le visage d’une arrière-grand-mère qui a vécu au
Shtetl. Mon tableau préféré est celui rapporté par mon père d’Israël la seule fois où il y est
allé, mon livre préféré est « l’Abolition » de Badinter et mon cadeau préféré est une
'hanoukiah offerte par mon ami Gilles, pour que la lumière soit dans mon foyer.
Je n’ai pas vraiment la foi, ma démarche est intellectuelle. Quand on perd ses parents
tôt, il estconfortable de penser les retrouver un jour. J’aimerais le croire. Mais je n’y parviens
pas. Mon père est enterré au carré juif du cimetière du Château, à Nice ; la veilleuse dédiée à
sa mémoire, se trouve à la synagogue de la rue Ancelle à Neuilly."
-----------------------------

1.3 Astérix à 100% Juif...
Goscinny, descendants d’émigrés juifs polonais, est resté très préoccupé par sa judéité
et l’histoire familiale, qui est sans doute à la source d’Astérix. Astérix, Obélix, Panoramix et
les autres auraient donc pour ancêtres des Rabbins Polonais...
Quelques Indices de Judéité
- La ‘petite communauté irréductible confrontée à une puissance occupante’, quand
l’histoire est conçue 20 ans après la Shoah par un Juif polonais !!!
- Les Gaulois du Kibboutz d'Astérix sont dotés d'un pouvoir, la potion magique (Thora,
nucléaire d’Israël ?) qui les rend invincibles et supérieurs à toutes les nations !
- La supériorité du village sur les Nations grâce à leur prêtre et à sa 'potion magique'…
- Astérix = Aster(ix) = Etoile = Maguen (David ?)
- Obélix = Obelisque = Egypte = Mitsraïm (Biblique ?)
- Le Village Gaulois = Sorte de Shtetl en terre hostile
- Les ‘nattes d’Obélix’ = Des ‘papillottes’ de Juifs orthodoxes du Shtetl (photo)
- Leur casque kipp/CaSQUE = Les voir sans est rare et crée la surprise... (photo)
- Assurancetourix, le barde = le Hazan (chantre synagogual) qui insupporte ses fidèles
- César = le Tsar de sa Russie en partie d’origine
- Panoramix, druide puissant = Les Rabbis Hassidiques avec leur Aura.
- Les carpes d’Ordralphabétix le poissonier = La carpe farcie juive (Gefilte Fish)
- René Goscinny = se dessine en Juif de Palestine
- La baraque centrale du village Gaulois = l’aspect externe des Synagogues du Shtetl

Astérix et Israël

Goscinny avait prévu de faire un Astérix au Proche-Orient, mais comme juif,
il en était gêné. Uderzo (photo) a réalisé ce projet «l’Odyssée d’Astérix», ayant voyagé en
Israël pour prendre un grand nombre de photos dont il s'est servi pour la réalisation de ses
dessins.
Quelques clins d’œil de «l’Odyssée d’Astérix» :
- Astérix et Obélix s'endorment dans une étable à Bethléem, là où serait né Jésus.
- Obélix assomme le Druide devant un Mur de Jérusalem en disant :
"C'est pas bientôt fini ces lamentations", en référence au 'Mur des Lamentations'...
- La vue du Jérusalem somptueux découle de la maquette du Temple (photo).
- ‘Ponce Pénate’ se lave les mains // Ponce Pilate se lave les mains du sort de Jésus.
- En couverture, l'auteur s'amuse à dessiner une partie du piton rocheux de Massada.

Astérix en Hébreu

En découvrant les dessins d'Uderzo inversés, on se sent dans la peau d'Obélix devant
des hiéroglyphes… Ont paru dans les années 80 chez Dahlia Pelled : le Gaulois, Cléopâtre,
Jeux Olympiques, les Bretons, Domaine des d.ieux, le Chaudron, Obélix et Compagnie, La
Zizanie et La Grande Traversée, chez Rahazade et L'Odyssée d'Astérix.
Noms des personnages en Hébreu
Abraracourcix = Da–Goullix = de Gaulle = en hébreu, Dagoul, majestueux.
Assurancetourix = Dorémix (ses " mix " personnels des notes de musique… )
Bonemine = Vitamine (pour contrer les faiblesses de son mari… )
Idéfix = Mavrix = en hébreu, Marvrik, brillant, génial.
Panoramix = Ashafix = en hébreu, Ashaf, magicien, qui sait faire des miracles.
Ordralfabétix = Ixdrix = en hébreu, dégoût, devant la fraîcheur limite de ses poissons
César = Keissar = en hébreu, la traduction de César et d'Empereur.

http://www.asterix.com/index.html.fr?rub=francais

 

09:17 Écrit par Rose Tel-aviv dans Culture | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook

Commentaires

Suite à la lecture de cet article, j'ai décidé de me séparer de tous les albums de BD où figure le nom de Goscinny.
réponse de Rose, donnez les plutôt à des enfants! ou des bibliothèques qui seront heureuses de les distribuer

Écrit par : Prom | 16/10/2012

Pas complétement convaincu.
J'ai plutôt le sentiment que Goscinny cherchait avant tout avec son collaborateur un thème susceptible de plaire au publique a qui il destinait leurs bandes dessinées. Il s'averre que le modèle retenu se calque bien sur le modèle d’Israël au moyen orient. Ça a peut être influencer inconsciemment ou de façon secondaire. Mais de là a affirmer qu'Asterix est juif ! C'est tirer le gaulois par les couettes

Écrit par : MOUH | 17/10/2014

Les commentaires sont fermés.