20/08/2010

liberté des femmes de palestine

Liberté pour les femmes de Palestine

je laisse le texte, malgré tout, comme quoi, je suis ouverte d'esprit. Je trouvais intéressant de relever la situation des femmes de palestine - de Gaza sont surtout opprimées par leurs maris.

Il est de fait qu'Israël, n'a rien à voir là dedans...

quand à une société racisme - noté dans le texte l'Etat d'Israël- je donne la définition du racisme et on pourra en faire une longue discussion http://fr.wikipedia.org/wiki/Racisme

Je pense que les palestiniens devraient arrêter de geindre sur Israël et si il se prenait en main au lieu de tendre la main (et recevoir du fric par tout les moyens possibles: enfin c'est plus simple que de bosser!)


http://libertefemmespalestine.wordpress.com/

Rarement évoquée, la situation des femmes de Palestine, opprimées non seulement par les troupes d’occupation et le racisme, mais aussi par les lois sexistes, les traditions patriarcales et les groupes fascistes comme le Hamas, se doit d’être connue, dénoncée et combattue.

Nous considérons en effet que le progrès de l’humanité se mesure au degrès de liberté des femmes. Or, en plus des souffrances liées à l’occupation coloniale, être femme en Palestine signifie :

  • Courrir le risque d’être assassinée si on est soupçonnée d’avoir « enfreint l’honneur de la famille ».
  • Ne pas avoir le droit de se marier sans le consentement du père, y compris après 18 ans. Et, le mariage laïque n’existant pas, ne pas pouvoir se marier avec l’homme de son choix si ce dernier est d’une « autre religion ». Si la liberté de pouvoir se marier « avec qui l’on veut » est loin d’être garantie, les mariages forcées, par contre, sont fréquents. Traditionnellement, le mariage reste plus une transaction entre deux familles que l’aboutissement d’une histoire d’amour entre deux personnes.
  • Une fois mariée, il reste très difficile pour une femme de divorcer sans le consentement de l’époux. L’époux, lui, a le droit à la polygynie (polygammie réservée exclusivement aux hommes).
  • Subir de nombreuses lois discriminatoires dans la vie de tous les jours. Ce n’est que depuis 1996 que les femmes palestiniennes peuvent obtenir un passeport sans l’accord de leur père ou mari par exemple. La loi sur le statut personnel fait de la femme une éternelle mineure.
  • Ne pas pouvoir papoter, sortir, rencontrer un ami masculin comme on le désire.
  • Etre victime de violences conjugales (selon des camarades féministes 70% des femmes palestiniennes en sont victimes).
  • Etre sous le contrôle et le pouvoir permanents des hommes.
  • Subir la pression de groupes réactionnaires comme le Hamas, ne pas pouvoir aller où l’on veut si on refuse de s’enfermer derrière le tchador,
  • Etc, etc, etc…

Et les mêmes raisons qui nous poussent à lutter contre le racisme de l’Etat d’Israël nous obligent de combattre le sexisme de la société palestinienne. Partisans de l’égalité entre tous les êtres humains, qu’ils soient juifs ou arabes, blancs ou noirs, hommes ou femmes, nous affirmons notre solidarité avec les femmes de Palestine et leur lutte qui est un des éléments de la lutte générale pour l’émancipation de l’humanité.

10:12 Écrit par Rose Tel-aviv dans désinformation-information | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

Les commentaires sont fermés.