10/08/2010

Ardan et Ambassade d'Israël de Berne

je voulais souligner l'arrivée d'un nouveau bloggeur (charmant) en plus ;-) ....

Ardan Michael Blum in English http://ardanmichaelbluminenglish.blog.tdg.ch/

pour ceux à qui cela aurait échappé!

http://ardanmichaelbluminenglish.blog.tdg.ch/archive/2010...

Ensuite, le site de l'ambassade d'Israël à Berne

http://israelsuisse.wordpress.com/2010/08/09/succes-pour-les-start-up-reunissant-juifs-et-arabes-en-israel/ à lire, à visiter, pour avoir de vraies information :-)

 


En Israël, le commerce au milieu du conflit

cropped-tel-aviv3.jpg

Par Stacy Perman

La ville de Nazareth, une localité de 65’000 habitants porte le poids de plus de 2000 ans d’histoire. Elle repose à l’extrême sud de la Galilée, au fond d’une cuvette pentue, formée par une rangée de collines crayeuses qui surplombent la vallée de Jezréel. Non loin de ruines datant de la période byzantine et de sites que Jésus aurait foulés, l’on tombe sur quelque chose d’un peu moins historique : une zone industrielle dense couverte de débris.

Pendant les 8 dernières années, c’est dans ce lieu improbable que s’est établi la New Generation Technologies, ou NGT, un incubateur israélien abritant 18 start-up en développement, actives principalement dans la biotechnologie. Dans le labyrinthe de minuscules laboratoires et bureaux, Metallo-Therapy est en train de développer une nouvelle méthode pour le diagnostique précoce et le traitement du cancer. Rad Dental travaille sur un appareil qui combattra les maladies des dents et des gencives grâce à un clicker électronique, et Lotsam Biopharmaceuticals teste une nouvelle classe de thérapies à base de protéines pour prévenir et traiter les infections bactériennes résistantes aux médicaments. Alors qu’une Venture appelée VPSign est en train de créer une solution (une signature électronique) pour un bureau qui serait débarrassé de toute paperasse, une autre équipe, Renopharm, possède cinq patentes américaines pour sa méthode de traitement des dysfonctionnements endothéliaux (affection de la couche interne des vaisseaux sanguins).

NGT est le premier et l’unique incubateur du pays qui réunit des Arabes et des Juifs, et le seul à avoir été spécifiquement créé pour s’adresser aux entrepreneurs arabes du pays.

Le programme d’incubateurs technologiques israélien a éclos dans les années 90. Son objectif était d’intégrer et de porter soutien aux immigrants de l’ancien Union Soviétique. Depuis 1991, près de 2000 start-up s’en sont dégagées et sont devenues l’un des principaux piliers de l’industrie technologique israélienne. Les 1,4 millions d’Arabes que compte le pays s’étaient ainsi retrouvés sur la touche de ce mouvement. Le fait que les Arabes soient exemptés de service militaire les ont tenus à l’écart des possibilités de bénéficier d’une expérience considérable et d’entrer en contacts avec les réseaux qui se sont révélés cruciaux pour le développement du secteur technologique du pays, du moment que la plus grosse partie de ce secteur est issue de l’industrie de défense.

Un groupe d’hommes d’affaires arabes-israéliens de Galilée dont la majorité provenait du milieu de l’agriculture et de la construction pensa alors pouvoir tirer profit du modèle de l’incubateur existant pour stimuler les entrepreneurs au sein de la population arabe du pays. Avec le recul, Tamim Yasin, directeur et président d’Obec Gas, une compagnie gazière co-fondatrice de NGT, affirme qu’ « il y avait une déconnection presque complète entre les communautés arabes et juives », une situation qui avait « des implications potentielles pour le futur qui me déplaisaient ».

C’est ainsi que NGT fut établie avec trois objectifs de base : alors que son but fondamental était de transformer des idées en entreprises lucratives, elle devait aussi servir de véhicule d’intégration pour la considérable minorité arabe au sein de l’économie nationale, et finalement à promouvoir la coexistence entre Juifs et Arabes. Ce principe selon lequel le monde économique peut faire évoluer les choses lorsque le politique est impuissant est un de ceux qui a le plus gagné en popularité, récemment. L’industriel israélien Stef Wertheimer, qui a vendu 80% de ses parts dans la compagnie Iscar à Warren Buffet pour 4 milliards de dollars en 2006, est depuis longtemps le chantre de cette idée. De plus, il a fait la démonstration que le fait de créer des places de travail et de la prospérité économique pouvait faire beaucoup pour désamorcer les conflits. Au cours des 28 dernières années, ses cinq parcs industriels en Israël – abritant 73 entreprises qui génèrent des gains de 700 millions de dollars et emploient plus de 2000 personnes- auquel il faut ajouter un en Turquie ont aidé des entrepreneurs cis dans des régions à bas revenus et à fort taux de chômage à développer des relations de commerce pour l’exportation. A Nazareth en juillet dernier, Wertheimer a lancé un certain nombre de chantiers sur le septième parc industriel qu’il finance. Ces investissements doivent abriter plus de 25 entreprises actives dans l’exportation et créer de 500 à mille nouveaux emplois à court terme.

Source: TIME MAGAZINE

http://www.time.com/time/magazine/article/0,9171,2008634,...

(traduction partielle: Ambassade d’Israël à Berne)

19:24 Écrit par Rose Tel-aviv dans désinformation-information | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook

Commentaires

Monsieur Ardan, me semble-t-il, est pour une paix durable et un dialogue constructif.



Rdrose:
cela vous pose un problème?

Écrit par : Fatima | 10/08/2010

Hé oui! Rose, vos billets sont visités..... :))))))))

Écrit par : Patoucha | 12/08/2010

Hé oui! Rose, vos billets sont visités..... :))))))))

Écrit par : Patoucha | 12/08/2010

Passionnant et instructif. Wouaouw! Et c'est un Pays en guerre?!!!!!!!

Écrit par : Patoucha | 12/08/2010

Les commentaires sont fermés.