28/05/2010

Liberté d'expression

Depuis que je sais que je fais l'objet d'attaques régulières sur le site des blogs de la Tsr, je suis un peu plus attentive à ce qui s'écrit. Sans doute par curiosité, de voir ce que les internautes et les blogueurs pensent, leurs manières de réagir, d'écrire de voir le monde. Source inépuisable d'inspiration et de regrets, de sautes d'humeur, de réactions ou d'abasourdissement.

Et puis ce qui me fait quand même doucement rigoler c'est les sujets de mes "adversaires" bloggeurs (puisque vous n'êtes pas mes amis...et pas vraiment des ennemis quoique? , on dira que on ne joue pas dans le même camp...) bref, mes adversaires pour ceux qui n'ont pas suivi, je ne souhaite pas les nommer, ce serait trop d'honneur.

Alors, pourquoi je donne le titre de la liberté d'expression? parcequ'il me semble qu'avec Dieudonné (tout aussi innommable, mais bon, comment l'appeler? le con?) enfin il me semble que c'est un peu l'actualité qui représente le bilan de cette semaine.

 


Liberté d'expression, définition:

Elle est citée à l'article 19 de la Déclaration universelle des droits de l'homme comme suit :

« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »

De même, aux articles 10 et 11 de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789 :

«  Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la loi. », article 10, proposé par Louis de Castellane (1758-1837, emprisonné sous la Terreur) et Jean-Baptiste Gobel (1727 - mort guillotiné le 13 avril 1794 "  source :http://fr.wikipedia.org/wiki/Libert%C3%A9_d%27expression

Alors qu'est que la liberté d'expression?

Vaste sujet? peut-on tout écrire? parler de tout les sujets, à priori oui. J'ai le droit et je le revendique de dire-(écrire) ce que je pense. Ou est la limite? Y en a-t-il une?

Le Tribunal administratif a statué que la liberté d'expression prime sur la limite au droit de l'expression, à mon avis, des incompétents d'ailleurs il serait temps que la ville et l'état de Genève se fendent de quelques avocats dignes de ce nom, ce n'est pas le premier procès qu'ils perdent, à croire qu' ils aiment perdre ? à croire qu'ils sont maso. Ils ont perdu contre H.Ramadan, ils ont perdu contre Kadhafi ..etc..etc... franchement y -a-t-il un avocat pour défendre Genève? Y a pas assez de sous pour le payer ?? ....? bref, petit coup de gueule...désolée, je m'emporte, je m'égare... :-)))

Bon alors cette liberté d'expression?

On autorise de s'exprimer librement, mais on n'a pas le droit d'accuser une personne sans fondement de faire circuler de fausses informations de compromettre une personne ou simplement de l'insulter sans raison...?

Ai-je le droit d'écrire : je hais Israël? (comme je l'ai lu sur un commentaire d'un blog de la tdg)  finalement pas principe, on aurait le droit de l'écrire. J'ai le droit davoir une opinion négative sur une personne ou sur quelqu'un. On a le droit de haïr Maddof, mais on a pas le droit de la haïr parcequ'il est juif. Quel pouvoir on a sur les gens de ne pas haïr une personne liée à son origine ethnique ou religieuse?

Le racisme, l'antisémitisme est latent, il est indispensable que des groupes comme la LICRA ou la CICAD continue des actions de sensibilisation auprès des gens. Qu'ils comprennent que les mots sont des armes aussi tranchantes que des armes. Que le message que font passé Dieudonné et d'autres, c'est la banalisation de l'antisémitisme déguiser en antisionisme.

Combien de gens vous connaissez qui "haïssent la Chine? Darfour? le brésil? la Corée du nord? La tchétchénie? pratiquement aucun.

Réaliser que la focalisation sur l'état d'Israël est une forme antisémitisme primaire serait un grand pas. On focalise l'attention sur l'état d'Israël, car c'est l'ETAT JUIF. La politique de l'état d'Israël n'a rien à y voir. Des centaines d'état ont une politique compliquée d'autres carrément inacceptable.

Les américains ont fait une liste http://www.state.gov/g/drl/rls/hrrpt/2009/index.htm un rapport des pays non-respectueux des droits de l'homme. La montée de l’antisémitisme en 2009 préoccupe  les auteurs du rapport. «Les formes traditionnelles et nouvelles de l’antisémitisme ont continué de progresser», note le document officiel. Le département d’Etat range dans la catégorie des nouvelles formes «une critique du sionisme et de la politique israélienne qui ‘franchit la ligne jaune’ en diabolisant tous les juifs». La chine l'Iran sont pointés du doigt et la liste est longue. Pourquoi ne parler que d'Israël?

D'un autre côté je trouve intéressant que l'on laisse les gens s'exprimer sans trop de limites, cela permet de réaliser, que oui, il y a des gens antisémite et ce n'est pas qu'un mythe. Des gens racistes aussi.

 

Le sujet aussi de certains blog me laissent perplexe, c'est comme si je passais mon temps à écrire sur les musulmans, le cheick muche et ou alors sur le pape,  la liberté d'expression me permet de la faire, alors pourquoi je ne le fais pas?----

Ce que je ne comprends pas, c'est que des personnes, se sentent pleine d'empathie pour les palestiniens, comme si il n'y avait qu'eux qui souffraient, comme si la souffrance des palestiniens étaient inimaginable. Je ne comprends pas, Pourquoi pas autant d'empathie pour les afghans? finalement ils sont aussi musulmans... et les irakiens? ils sont aussi musulmans. Et les palestiniens, ne sont pas automatiquement musulmans, ils sont aussi chrétiens. C'est comme si il n'y avait que les palestiniens musulmans et les palestiniens chrétiens ? ils sentent le fromage?

Pourquoi tant d'empathie. Les autres ils ne souffrent pas? moins? ...je ne comprends pas. Pourquoi focaliser tellement sur les palestiniens?

je suis sûre que si Israël, s'appelait "Mamouland" et que tous ses habitants étaient chrétiens, musulmans ou  bouddhistes, et ben, je suis sûre q'on en parlerait moins.

D'ailleurs y a qu'à voir, combien de fois vous avez parlé du Tibet ces derniers temps? et combien de fois des israéliens??

 

:-)

bon alors ?verdict?

Dire ou Ecrire en soi "je hais Israël" est un droit d'expression, mais dans une majorité des cas, il est le symptôme d'un antisémite qui se ment à lui-même, ce qu'il est c'est les juifs et pour reprendre nos psychologues de comptoir: La haine de soi, c'est aussi Haïr ce que je ne suis pas.

SHABBAT SHALOM!

dhabbat_horizontal_c_big.jpg

 

©rose.telaviv

10:00 Écrit par Rose Tel-aviv dans Résistance | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

Les commentaires sont fermés.