09/05/2010

la méditation du pamplemousse

Quelques idées de lecture :

"La Méditation du Pamplemousse" Chroniques de Tel Aviv, de stéphane belaïsch Sortie 7 mai France, Editions Denoël. Librairies, Fnac, Virgin...

Max, la trentaine, décide de tenter sa chance à Tel-Aviv.


arton17887.jpg

http://bibliosurf.com/La-Meditation-du-pamplemousse

Présentation de l'éditeur

Max, la trentaine, décide de tenter sa chance à Tel-Aviv. Un peu naïf et lunaire, il vit comme un adolescent attardé, en quête d’une impossible stabilité affective et financière. La résiliation soudaine du bail de l’appartement qu’il occupait le précipite dans une succession de rebondissements rocambolesques à l’occasion desquels il devient l’otage d’une chienne suicidaire, est bloqué plusieurs heures dans un supermarché sous une pluie de missiles avec un couple de Français va-t-en-guerre et hystériques, se retrouve dans une ville déserte et luxueuse à rejouer la scène du Mépris avec une créature fellinienne accro au sexe et aux cookies, entraîne un groupe d’apprentis talmudistes dans un bordel, est poursuivi avec un Père Noël par une ribambelle d’enfants surexcités et finit par se doper au Viagra pour battre des records orgasmiques avec la jolie et capricieuse Charlotte qui, découvrant le pot-aux-roses, le fera vite redescendre du septième ciel...

Un récit d’apprentissage tendre et ironique à l’écriture nerveuse et visuelle et à l’humour décapant, où défilent une série de personnages tous plus barrés les uns que les autres.

 

Les vies minuscules d'Amos Oz

Article publié le 12 Février 2010
Par Emilie Grangeray
Je n'ai pas encore eu le temps de le lire...mais...

Extrait :

Depuis les deux romans, qui l'ont fait connaître en France - La Boîte noire (Calmann-Lévy, 1994) et Mon Michaël (publié quatre ans plus tard chez Gallimard, comme l'essentiel de son oeuvre) -, Amos Oz a montré ce dont il était capable. Que l'on songe seulement à son magnifique poème en prose, Seule la mer, ou à son grand oeuvre, Une histoire d'amour et de ténèbres. Mais peut-être l'ouvrage qu'il nous offre aujourd'hui - des nouvelles qui, orchestrées par le plus connu des romanciers israéliens, finissent par former un roman - se rapproche-t-il davantage de Vie et mort en quatre rimes - texte drôlissime sur la position et la posture de l'écrivain, sur la puissance des mots et le pouvoir de l'imagination - ou...

 

Dans la peau de Gisela : politique et création littéraire

de David Grossman

9782020965811.jpg
Editeur : Seuil
Publication : 28/2/2008

C'est un livre de Grossman que je ne connais pas,

Résumé du livre

Cinq textes sur les questions essentielles autour desquelles s'organise la vie des Israéliens. Cinq textes humanistes pour la paix en Israël. 1 - Les livres qui m'ont plu. David Grossman évoque ses sources d'inspiration, son processus de création littéraire, les auteurs et les livres qui y ont contribué. 2 - Réflexions sur une paix insaisissable. Une analyse des éléments qui constituent l'identité israélienne et empêchent le pays d'imaginer un avenir sans conflit, sans ennemi. 3 - Connaître l'Autre. Réflexion sur le lien entre littérature et politique. 4 - Discours lors de la cérémonie à la mémoire d'Itzhak Rabin (2006). Un appel humaniste à la paix. 5 - Pourquoij'écris encore ? Quelles sont les raisons d'écrire dans un monde si violent ?

http://www.evene.fr/livres/livre/david-grossman-dans-la-peau-de-gisela-politique-et-creation-litt-34244.php

 

Au plaisir!

 

14:55 Écrit par Rose Tel-aviv dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

Les commentaires sont fermés.