18/01/2010

circoncision: un droit

Je ne souhaitais pas revenir sur le sujet. J'ai pas envie d'écrire sur le prépuce donc par conséquent sur le zizi. Simplement, je lis que d'autres personnes, qui ont la méconnaissance et le non-respect des religions se permettent non seulement d'écrire à la place des uns mais aussi de penseurs et d'en détourner les écrits. Alors, j'ose écrire que ce débat est scandaleux!

Les thèses défendues actuellement sont proches du nazisme et c'est grave. Le droit au corps : sous le soi-disant respect au corps, on vient à mélanger tradition, rituel, et pratique religieuse.

 

Je rappelle que pendant la 2ème guerre mondiale, on fesait baisser le pantalon à des enfants "soupçonnés" d'être juif. Dans "mein kampf" Hitler écrivait sur le danger du mélange des races. Appelé "crime contre nature" les nazis ont proscrits la circoncision. Je suis étonnée que l'on permettent à des soi-disant-érudits de reprendre le terme de crime!

De réouvrir un soi-disant débat en dit long sur certaine mentalité, qui désepérée s'en vont aller jusqu'à fouiller dans les pantalons des gens.

Sous Guillaume II, les Allemands ont créé les premiers camps d'extermination à l'intention des circoncis hereros de Namibie.

Les Serbes ont exterminé les circoncis bosniaques. exemples non-exhaustif -malheureusement-

Jusqu'où va porter le débat? jusqu'où va-t-on devoir se justifier , polémiquer?

Dans la constitution suisse :

Préambule
Au nom de D.ieu Tout-Puissant!
Le peuple et les cantons suisses,
Conscients de leur responsabilité envers la Création,
Résolus à renouveler leur alliance
pour renforcer la liberté, la démocratie, l’indépendance et la paix
dans un esprit de solidarité et d’ouverture au monde,
Déterminés à vivre ensemble leurs diversités
dans le respect de l’autre et l’équité,

Conscients des acquis communs et de leur devoir d’assumer leurs responsabilités
envers les générations futures,
Sachant que seul est libre qui use de sa liberté et que la force de la communauté
se mesure au bien-être du plus faible de ses membres,


Arrêtent la Constitution1 que voici:

art. 15:

.....

-2 Toute personne a le droit de choisir librement sa religion ainsi que de se forger ses
convictions philosophiques et de les professer individuellement ou en communauté.


3 Toute personne a le droit d’adhérer à une communauté religieuse ou d’y appartenir
et de suivre un enseignement religieux.

....

 

Il est normal que les parents décident pour leurs enfants, personne n'interdit le baptême sous pretexte que les bébés pourraient attrapés un rhume. Sous de pseudo-études scientifique on en vient donner des thèses les plus loufoques. Et ces attaques viennent pour discrétiter le monde juif, principalement, car presque qu'aucun l'ignore la circoncision juive est faite le 8ème jour (sauf imprévu) de la naissance de l'enfant et qu'il est évidement impossible qu'un nouveau-né donne son consentement.

Alors remettons en doute le choix des parents de la religion pour leur enfant.

Qui se plaint exactement de la circoncision? Ce sont la plupart des gens qui ne sont pas circoncris ou pas juif, ni musulman. En conséquence, les personnes qui accusent de crime,  ne sont pas directement concernés par le sujet. Je suis désolée, mais il est inadmissible de lancer un sujet aussi personnel de l'integrité physique d'une personne. La circoncision n'est pas une mutilation sexuelle. Et ceux qui confondent un prépuce avec un clitoris, je pense qu'il serait temps de prendre quelques leçons d'anatomie!

Bonne semaine, Shavouah tov!

 

 

 

11:44 Écrit par Rose Tel-aviv dans Politique | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook

Commentaires

Beaucoup d'Européens sont tellement sûrs que leur culture, leur mode de vie et de pensée sont les uniques sources de bonheur pour l'humanité entière! Ils veulent encore et toujours imposer leur manières à ceux qu'ils estiment faibles, et cela, de grès ou de force! Les autres doivent se plier à leurs caprices où qu'ils soient!

Je ne pense pas que la communauté juive partout dans le monde, accepteraient sans brancher, qu'on s'attaque à quelque chose d'intrinsèque à son identité religieuse! Certains suisses n'ont rien d'autres à faire que de chercher continuellement des histoires à tous ceux qui ne leur ressemblent pas! Forcément, avec leur argent et leur belle vie, ils ont du temps à perdre! Décidément, ils veulent que ce petit pays s'enfoncent toujours plus dans les problèmes! Le pire c'est qu'ils croient en leurs délires! Je croyais que certains français détenaient le record de l'arrogance, mais je viens de découvrir qu'il y a pire!

Écrit par : Inside | 18/01/2010

Je me suis épuisée à le dire mais les antisémites ont la peau dure et aucun espace dans leur cervelle trop obscure, où siège le mensonge, pour emmagasiner la vérité!

Bonne journée

Écrit par : Patoucha | 18/01/2010

Juste un petit correctif à votre intitulé, Mme Rpse Tel Aviv, la circoncision n'est pas un droit, mais une obligation, sauf erreur, dans votre religion et dans celle de "Inside".
Il me semble important de ne pas confondre.
Quant au reste, je vous laisse juges toutes deux de ce qui est juste, puisque vous le réclamez.
Toutefois, je voudrais tout de même dire que le parallèle fait entre le baptême décidé par les parents chrétiens d'un enfant très jeune et la circoncision d'un jeune garçon, nourrisson ou plus grand, n'est pas tout à fait correcte.
Le baptême engage les parents, et l'enfant confirme plus tard, ou pas. Il s'en trouve qui ne confirment jamais l'engagement de leurs géniteurs et tournent le dos à la religion.
Mais un garçon circoncis, ou une fille excisée, ne peut pas revenir en arrière et reprendre "la promesse" de ses parents, sauf à subir une intervention "réparatrice".
--------------------
Rose: je laisse ce message à la responsabilité de l'intervenante
la circoncision est un droit, celui d'avoir la religion qu'on décide.
et il n'y a aucun parallélisme -sinon malsain- avec l'excision

Écrit par : Anne-Marie Brunner | 18/01/2010

J'aimerais ajouter un point très important, les juifs et musulmans n'excisent pas les filles. Ils circoncisent les garçons et croyez le ou pas, l'enfant ne se rappelle même pas de cette opération.

je me rappelle la circoncision de mon enfant, après s'être réveillé de l'anesthésie, il a couru le jour même. Il avait un an, je pensais qu'il allait souffrir, mais pas du tout.

je ne pense pas que Dieu le clément puisse imposer à ses serviteurs une telle souffrance!!

Assez maintenant!!

Écrit par : La Franchise | 18/01/2010

Je vous prie de m'excuser pour le parallélisme entre la circoncision et l'excision. Je sais que vos religions n'imposent pas l'excision. C'est un parallélisme établi sur l'intervention physique faite sur un enfant.
Vous avez raison, La Franchise, une circoncision n'est pas douloureuse en soi, dès lors qu'elle est effectuée sous anesthésie. Encore une fois, je ne parlais pas de la douleur.
Je parlais d'autre chose, mais vous semblez ne pas vouloir l'entendre.

Écrit par : Anne-Marie Brunner | 19/01/2010

@ Anne-Marie Bruner

L'excision est une pratique plus ancienne que l'Islam, qui est pratiquée par beaucoup d'Africains, chrétiens, animistes et certains musulmans. L'Islam n'a rien à voir avec cela! Il faut le dire en quelle langue pour que vous le compreniez???

Quant à la circoncision, Jésus lui même l'était, et n'est-ce pas qui a dit qu'il n'était pas venu abolir la Loi mai l'accomplir, et que pas un iota de la Loi ne devait changer, et que celui qui le fait, sera petit le jour de la résurrection? Et un certain individu qui ne l'a vue ni de près ni de loin, et qui se réclame de lui, décide de faire le contraire de son Maitre!

Chaque communauté à ses propres traditions, et si on commence à attaquer les autres sur leurs valeurs, cela ne peut mener qu'à des problèmes!

Écrit par : Inside | 19/01/2010

De quoi je me mêle, c’est une affaire concernant juifs et musulmans pratiquants

Écrit par : mouchkito | 19/01/2010

Vieuxschnock est très surpris par la phrase suivante évoquée par l'auteure du blog:

"2 Toute personne a le droit de choisir librement sa religion ainsi que de se forger ses
convictions philosophiques et de les professer individuellement ou en communauté."

Il est clair, comme évoqué plus loin, qu'un nouveau-né ne peut choisir; que la circoncision le mutile pour la vie. Il convient donc que la circoncision soit réservé aux adultes, ce qui serait d'ailleurs un signe bien plus fort de la foi de l'individu, librement consenti.

Personne ici de ce que j'ai lu ces dernières semaines n'était contre la circoncision, ou contre les juifs ou les musulmans ou les américains; la seule question mise au débat est la circoncision d'enfants. A-t-on le droit d'infliger une mutilation irréversible à son enfant, même ce qui semble minime, au nom de la religion de ses parents?

Et si ma religion m'imposait comme signe d'appartenance de couper la dernière phalange du petit orteil, comment réagiraient les pro-circoncision?

Encore une fois, il ne s'agit pas d'interdire une pratique religieuse librement choisie, mais de protéger des enfants contre une atteinte à leur intégrité physique en attendant qu'ils soient en mesure de prendre la décision eux-même de se faire circoncire.

Pourquoi cela choque-t-il certains?

VS
-----rose
pourquoi cela ne vous choque pas?
on vient à discuter de la pratique religieuse de deux communautés qui sont les juifs et les musulmans.
Donc, on empêcherait de pratiquer leur religion librement. Cette obligation religieuse de circoncire, n'est pas à discuter ou à débattre.
C'est un débat qui stigmatise les communautés.

Et mettre au même niveau, comme le tente desperement certain, la circoncision et l'excision est déjà en soi- une insulte à une pratique religieuse millénaire.

Écrit par : vieuxschnock | 19/01/2010

Les commentaires sont fermés.