16/01/2009

A-t-on toujours le choix?

J'écoutais les commentaires de journalistes romands à la radio, " l'état d'Israël s'y prend comme un élephant dans une fabrique de verre" (en substance, me souvenant pas des termes exacts).

et moi je pose la question: Comment Israël est-il censée réagir ? qu'elle serait la bonne solution?

Israël a dialogué, Israël a cherché des solutions.

Actuellement Israël est contrainte à la guerre, que devait-elle faire ? Prendre deux roquettes, 4 soldats? au maximum deux unités pour ne choquer personne? Ou alors secouer des mouchoirs ? Là est-ce qu'Israël aurait-elle l'approbation de la communauté internationale?

Reproche-t-on aux pompiers d'arriver avec tout le matos pour éteindre le feu? c'est le même cas de figure ici, Israël n'a pas le choix. Pour s'imposer, il doit afficher sa supériorité.

 

Qu'est qu'on attendait d'Israël, de toute façon, quoi que l'état israélien fasse, il se fait critiquer. Israël aurait dû faire si comme çà, ici il a tort, il n'aurait pas dû, et pas comme ci ou pas comme ca, en fait la plupart la majorité des personnes- journalistes passent leurs temps à critiquer. Peu pour comprendre qu'arriver à un certain stade on a pas toujours le choix. Finalement c'est tellement plus simple: Israël est le méchant et les palestiniens des victimes.

 

Mais on le voit le Hamas, malgré tout, n'est pas prêt à s'arrêter malgré les morts civils, le Hamas continue de tirer.

http://www.dailymotion.com/video/k3VlQOLVWKg5tqTCPG

Lien facebook http://apps.facebook.com/qassamcount/

Dans la vie c'est pareil, il y a des gens pour penser que tout ce que vous faîtes est de votre faute ou les choses qui vous arrive sont le produit de votre comportement, forcément si vous avez des problèmes c'est que vous êtes coupables de quelque chose, même si on ne peut pas le prouver, cela semble tellement logique.
Personne pour penser que quelque fois, la vie, le monde vous impose des choix que vous n'avez pas envie de faire. Des chemins que vous n'avez pas envie de prendre. Contraint de prendre des décisions que vous ne souhaiteriez ne pas prendre mais qui vous sont salutaires.

 

La marge de manoeuvre devient alors si fine, si....délicate, qu'il est difficile voir impossible de ne pas franchir, d'être à la limite et puis on se bat pour exister, pour être reconnu. Alors c'est les tripes qui parlent et l'on sait combien les tripes ne savent  bien s'exprimer.

Pourquoi les coupables se font -elles passer pour des victimes?

Et puis pourquoi les innocents doivent-ils toujours prouver qu'ils sont innocents ?

 

Shabbat Shalom

 

 

10:31 Écrit par Rose Tel-aviv dans Politique | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook

Commentaires

Pendant la révolution arabe de 1916-1918, juifs, chrétiens, musulmans, avec l'aide des britannique, ont lutté ensemble, contre la domination de l'Empire Ottoman.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 16/01/2009

"Pourquoi les coupables se font -elles passer pour des victimes?
Et puis pourquoi les innocents doivent-ils toujours prouver qu'ils sont innocents ?"

Les raisonnements binaires du type, le monde se décompose en "innocents" et en "coupables", et typiquement celui des semeurs de guerre.

Aller, peut être que cette citation réveillera votre humanité endormie par vos domes religieux :
"L'ennemi est bête, il croit que c'est moi l'ennemi alors que c'est lui. J'en ris encore" (Pierre Desproges, juifs cancéreu)

Écrit par : Djinius | 16/01/2009

@jinius
Quelle est votre proposition ? votre vision à 10 ou 20 ans ?
Je sais que je me répète mais pense que c'est uune question essentielle

Écrit par : hector | 16/01/2009

Bonjour Madame, je lis souvent vos billets et je me réjouis de trouver de l'information sur des sujets comme la campagne électorale israelienne. Ce n'est pas facile actuellement de suivre l'actualité à travers les médias européens, et la barrière de la langue empêche beaucoup d'entre nous de connaître Israel dans ses différents aspects. Je me souviens d'un journal télévisé français, il y a quelques années, qui avait montré des extraits d'émissions satiriques israeliennes. Quel humour! Quelle ironie, qui n'épargnait personne! Tout cela nous manque ici. Mais, malgré les médias biaisés, qui se contentent d'offrir l'émotion brute et aucun raisonnement (et en voyant chaque image je me pose beaucoup de questions : D'où vient-elle? Pourquoi elle n'est jamais datée ni située dans l'espace? Je ne peux pas croire à des images en vrac, elles n'ont pour moi aucun sens, elles ne sont pas crédibles), les derniers sondages et des manifestations comme celle de Berlin la semaine dernière montrent que la majorité d'Européens comprend Israel.

Écrit par : Inma Abbet | 16/01/2009

Mais, comment? Comment pouvez-vous écrire des choses pareilles?

Si cette manière d’entrer en matière vous déplait, je vais de ce pas m’expliquer, et donc je vous encourage à continuer de me lire.

A-t-on toujours le choix? Non.

Mais vous, vous avez et vous avez eu le choix. Israël et son armée ont le choix. La population civile de Gaza non. Vous êtes en train d’inverser d’une certaine manière les rôles. Par exemple, si un terroriste quelconque prend en otage toute une synagogue, diriez vous qu’on n’a pas d’autre choix que de larguer un missile sur la synagogue? Je suis sûr que vous seriez la première à vous insurger des méthodes pareilles.

Il faut que vous vous rendiez compte qu’avant d’être juive vous-même, vous êtes en premier lieu un être humain. De même, les gens, les enfants, les femmes, les vieillards, les jeunes à Gaza sont en premier, des êtres humains avant d’être des Gazaouis ou Palestiniens. A partir de là, les souffrances de ces gens là, devraient vous être compréhensibles et normalement, vous devriez être capable de vous en émouvoir et vous identifier.

C’est cette capacité à ne pas perdre de vue l’humanité de l’Autre, si difficile à cultiver durant la deuxième guerre mondiale, qui a permis l’existence des justes, et faire des choix, dangereux pour leur propre vie, et de sauver des vies de ses semblables. C’est seulement quant on oublie l’humanité de l’Autre que la barbarie est possible.

Écrit par : antihypocrites | 18/01/2009

Les commentaires sont fermés.