• shrouna Shapira

    Imprimer

    j'habite Shrouna (quartier) Shapira (? tiens faudrait que je me renseigne) c'est le sud de Tel-aviv, la ville est séparée par une barrière invisible, un peu comme la barrière des rôstis, à partir de la rue Rotschild, on passe dans le quartier sud, les mauvais quartiers, les quartiers pauvres.

    Les "riches" habitant le nord de la ville plutôt après kikar rabin (centre ville) la ville se définit ainsi comme ceux qui habitent Champel ou la Jonction. Mais cette barrière se fait plus ressentir ici, car évidement le quartier Sud, est vraiment très pauvre, c'est les alentours de la Taranat Hamerkazit (j'en écrirais plus tard) la station centrale des autobus (prononcé ici autobous, et ne dites pas bous, personne ne comprend, ni car qui est assimilé à une voiture) est le centre des trafics en tout genre, ici sur les trottoirs on ne trouve pas que des poubelles.

    Bref, le quartier sud est plutôt malfamé, surtout Neve Sha'anan et Shapira, car ici ce regroupe aussi les "proscris" beaucoup de travailleurs au noir: philippins, camerounais, ivoriens, chinois, thaï ou  arabes trouvent refuge dans ce quartier peu cher, des appartements souvent pas refaits -et croyez moi, y en a où vous laisseriez même pas votre belle-mère...!!!

    Le Sud jonche d'ordures et la vie se sent; passé cette "rotchild graben"; plus dure, un israélien sur 4 est pauvre, selon le Bitouah Léumi. Un article paru dernièrement parlait de 25 %  donc, ces chiffres semblent se confirmer. Je vois des gens fouillés dans le s  poubelles et ce ne sont pas des drogués mais des vieux.

    Cependant Shapira a des bons côtés, c'est de petites maisons construites pour des nouveaux immigrants, à deux étages max. rappellez moi à faire des photos. Et surtout Shapira est le seul quartier religieux de Tel-aviv, car malgré tout, y a des juifs, 6 syna le m. carré. Si je suis sur mon balcon je peux déjà en compter 3. Communauté Bretsalv, se mélange à la population.....est-ce le fait de vivre pauvrement que les gens gardent la religion plus que dans les quartiers nord ? (quoique que ma syna préférée se trouve dans le nord)... enfin moi je voulais parler de mes voisins. Parce que je ne dirais pas de quelle origine, ils sont.

    Simplement pourquoi j'écrivais ces lignes, c'est que tout à l'heure, j'ai oublié ma bicyclette dehors, j'étais pressée de rentrée, bref, je retourne et évidement disparue.

    Et lorsque j'essaye de regarder dans la rue, je vois le fils (très braillard, je le confirme) de ma voisine enfermée sur le balcon (au rez-de-chaussé) sans protection pour la pluie en pleine averse....

    est-ce que le pauvreté permet toutes les débordements?

     http://www.terredisrael.com/Israel-Pauvrete2.php

    maps?q=carte+de+tel+aviv&ie=UTF-8&oe=utf-8&rls=org.mozilla:fr:official&client=firefox-a&um=1&sa=X&oi=geocode_result&resnum=1&ct=image

    Lien permanent Catégories : Economie 0 commentaire
  • après le soleil la pluie et nouveau job

    Imprimer

    après soukkout, qui ne fut que perturbé que par une nuit d'orage, ce qui nous a permis de nous baigné encore quelque peu....une fois soukkot finit, c'est l'hiver qui s'est vraiment installé.

    Les orages ressemblent à ces pluies d'été, un tonnerre à nous faire trembler, ma collègue d'ailleurs à peur, des averses qui sont l'expression "tomber des trombes" (d'ailleurs, qu'est-ce que c'est des trombes?), conclusion et oui, on peut avoir froid en Israël.

     http://www.aboutisrael.co.il/heb/freepage.php?id=997

     

    Mon nouveau travail  est évidement un petit boulot, comme la plupart des gens qui s'installent ici, car soit il faut un excellent niveau d'anglais, mais surtout, on demande pour les emplois avec un peu de responsabilité un niveau d'hébreu, que personnellement je n'ai pas encore atteint.

     bref, on se retrouve en dessous de ce que l'on avait et c'est pas toujours évident à gérer, d'abord, on n'est plus aussi souple d'esprit qu'à 20ans (et oui je n'ai plus tout à fait 20 ans) enfin si même on avait l'esprit souple à cette âge là. Donc, s'intégrer ce n'est pas si facile, il faut aussi  de la souplesse d'adaptation- et je ne suis pas rendondante- savoir que son niveau de vie, même si il n'était pas et de loin, celui d'un gestionnaire de fortune, laissait quand même la souplesse d'aller boire un café sans trop trop y réflechir à 2x.

    Ici, il faut savoir que le salaire d'une serveuse est d'environ 3000 shekels sans les pourboires. Le salaire moyen, lu dans une étude est d'environ  6000-7000shekels,le prix d'un trois pièces est d'environ 3500 NIS  

    Tel-aviv est la ville la plus chère du moyen-orient, placée 14ème, c'est une ville très jeune, la moyenne d'âge est sûrement plus basse que dans les autres villes israéliennes, beaucoup d'étudiants, qui n'ont pas d'autre choix que de vivre en roomate. Une fois marié, cette population immigrera dans la périphérie de la ville, moins chère et plus calme!

    car Tel-aviv est la ville qui ne dort jamais! 

    http://www.a7fr.com/article/55068.htm 

    ps. je remercie tout les commentaires et je les laisse tous pour l'instant, merci pour les télephones

    Genève est placée 8ème des villes les plus chères du monde. http://www.lepetitjournal.com/content/view/31800/2330/

    Lien permanent Catégories : Culture 0 commentaire
  • Mispar Téouda Zéout

    Imprimer

    Mispar = numéro

    Téouda= carte

    Zéoute= identité

     

    "mispar téouda zéoute ?" (numéro de carte d'identité?) je ne sais pas si c'est le fait de s'installer - mais on nous demande à tous les instants le numéro de sa carte d'identité. Pour tout ce qui est administratif, en passant par de simple activité : prendre des cours...

    Tant est si bien, que tout israéliens, répondra avec automatisme à cette question.

    Il répondra sans hésiter la qq dizaines de numéro ...de sa carte d'identité, moi je dois avouer que je suis qqx mal à l'aise j'ai du mal à être assimiliée à un simple numéro, c'est tout l'effet, que ca me fait.

    Ici, il a commencé à pleuvoir, l'autre nuit, ceux qui dormaient sous les soukkah ont du précipitament rentrés dans leurs chaumières...habrités de la pluie...faut dire qu'ici les averses rensemblent plus à des orages tropicaux, qu'à une petite averse suissesse printanière.

    Ma voisine, m'a dit ici , y a pas d'entre -saisons, c'est l'été ou l'hiver, l'hiver arrive selon elle. D'ailleurs, les fashionatas israéliennes ont déjà chaussé leurs bottes cuirs dernier cri (acheter sur le web...sans doute) ....c'est l'hiver...et il fait 25 degré. 

     

    Lien permanent Catégories : Société - People 2 commentaires